Une compilation en dent de scie alternant bons morceaux de rappeurs comme Que D ou Phat Kat (Rappelez vous « Dedication to the suckers » !) tous deux déjà remarqués pour leurs maxis solo produits par l?orfèvre Jay Dee, platitudes léthargiques et vraies découvertes comme les rappeurs Guilty Simpson et Marwon sur une production de Dj Dez (Dj de Slum Village) ou les dictions lancinantes de Fuzz (« Big Fella »), Mu et La Peace (« Freestyle »). 16 morceaux émaillés de deux coquilles géographiques ; que viennent faire sur le tracklisting les morceaux de Twin des Infamous Mobb (produit par The Alchemist) du Queens et du duo J-Rawls/Fat Jon, originaires de l?Ohio ?

Compilation orchestrée en majeure partie par deux producteurs nés dans ce berceau de l?automobile comme Karriem Riggins, batteur de la scène jazz, reconnu au delà du cercle hiphop pour faire partie du trio du légendaire bassiste Ray Brown. Young Rj produit quand à lui la moitié des morceaux, jeune recrue de 18 ans et surprenant successeur de Jay Dee aux manettes de Slum Village, qui introduisent à la fois leur album et leur poulain avec le morceau « One ». Elzhi confirme sur le freestyle produit par RL (T3) qu?il est bien le seul intérêt lyrical du trio.

Si l?entourage de Slum Village a ici l?opportunité de se faire entendre, n?oublions pas des talents trop méconnus issus de Detroit que sont OneManArmy (Binary Star), Decompoze ou encore Athletic Mic League.