Le visuel a été judicieusement travaillé et nous transporte directement dans leur univers, et ce même avant l’écoute. Car ce qui a fait la réputation du groupe est ce savant mélange de gangsta rap, de science fiction, et d’humour noir qui est habilement transposé sur le graphisme de la cover. On l’aura compris, la notion de future apocalyptique est donc la ligne directrice de ce disque, entamé par un magistral Futurama. On reconnaît bien la patte sombre de Necro, avec ses boucles angoissantes et son beat agressif, pour un morceau prélude servant de fil conducteur aux 15 autres plages. Le morceau Strange Universe, avec MF Doom, sort du lot musicalement, grâce à la touche du canadien Dave One, producteur d’Obscure Disorder, et la lenteur du rythme, ce qui crée une cassure, trés reussie, avec l’ensemble.

Si l’on croise de nombreuses pointures new-yorkaises, de Large Professor à Dj Premier en passant par Pete Rock, c’est vraiment sur les sons violents de Necro que les mc’s semblent le mieux inspirés. Même si Necro ne fait pas officiellement parti du groupe, on sent qu’il a un rôle capitale au sein de la formation, aussi bien au niveau des sons, que des thèmes abordés. On l’avait remarqué sur Black helicopter, l’un des meilleurs morceaux de l’album, titre sorti en maxi il y a deux ans déjà mais qui figure sur ce Lp. On retrouve de nouveau les thèses conspirationnistes avec The Cia is trying to kill me, contrôle des esprits, décadence humaine…”This dark place planet earth” a vraiment du souci à se faire ! Mais qu’attend Dieu pour intervenir dans ce sombre bordel ? Et bien selon les dires de Sabac Red et consorts dans Cult leader, c’est bel et bien lui le responsable, « The gospel preacher, the hostile teacher / The face of God with an impostor’s features ». Bon, si il n’y a plus rien à faire, attendons la fin du monde en écoutant ce disque qui recèle également quelques gouttes d’humour grincant, comme les apparitions du mythique toxicomane Howie, oncle d’Ill Bill, qui servent d’interlude…

Et dépéchez vous, on ne sait jamais pour peu les visions morbides de Non Phixion soient prémonitoires, vous n’allez quand même pas mourir sans l’avoir acheter ??