La pochette est un clin d’oeil marrant à l’équivalent des pages jaunes américaines. Pastiches de petites annonces (aux Etats-Unis, les avocats ont le droit de faire leur publicité à coup d’arguments aguicheurs) ou un avocat se présente comme  »criminal defense, drugs, guns and hiphop promotion » tandis qu’un magasin spécialisé dans les samples en tous genres affiche comme numéro  »917. NOSHAME ».

L’architecte sonore de l’ensemble des productions est Cave Precise, producteur attitré de Yah Supreme.On est surpris du foisonnement instrumental de Cave Precise, de sa dextérité à utiliser un large éventail de samples et d’ambiances douces ou rugueuses, loin de tomber dans le piège du même shéma sonore déclinée sur tout un album, comme c’est souvent le risque en laissant les clés de la console à un seul beatmaker. Cave Precise sait mettre en vedette ses artistes en leur confectionnant des beats tantôt graves et fiers, tantôt chauds et jazzy. Il zigzague entre les styles, ambiances tantôt sombres tantôt reposées et se forge au final une touche musicale bien à lui. . On a parfois l’impression de se retrouver dans les ambiances dégagées par la série de maxis new-yorkais indépendants qui ont surgi dans les années 96/97.

Oktober, la révélation de cette compilation, a fait sensation cette année avec quelques maxis sur Son Doo recordings ainsi qu’un album  »The Zero » contenant 9 titres dont son apparition microphonique au CM Famalam show de Bobbito. c’est en effet lui qui avait remarqué cet mc du Bronx lors d’un open mic et l’avait ensuite invité à son emission afin qu’il brille bien au-delà de son quartier.Oktober montre l’entendue de son exceptionnel talent narratif sur les 4 titres de cette compilation, un flow plutôt classique mais une écriture pleine d’imagination et de jeux de mots « Looking at my sweat / bleedin and cry / hypnotized by the wicked images that be deceiving the eye / reading my rhyme / I realize freedom’s a lie / so we decide to beat-break the chains that bind. » » . Chacun des morceaux d’Oktober rivalisent de reussite et convaincront définitivement l’auditeur de suivre avec attention la prochaine actualité de ce mc à l’image du captivant  »Infinite Echoes » au beat lanscinant qui s’articule autour d’un petit son acide et aigu