Ce premier album solo de Buc Fifty devait s?appeler ?Nigga heaven? et être produit entièrement par celui qui le suit depuis quelques années,le new-yorkais The Alchemist, qui lui avait cisaillé sur mesure quelques joyaux sombres et âpres comme « Still breathing », «Metal advocate » ou « Buc buc buc ».

Buc Fifty / Bad man

Buc Fifty a trainé sa voix cassé dans plus d?un studio. Lui qui a commencé sa carrière sur le Ep d?Eazy E « 5150: Home 4 Tha Sick » » en 1992 puis sur l?album mythique de Pharcyde ??Bizarre Ride II??