C’EST PRATIQUEMENT UN ALBUM CHORAL QUI NOUS ATTEND, À MOINS DE 2 MOIS DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES AMÉRICAINES.

 

 

Les événements de ce premier semestre 2020 qui ont engendré une contestation puissante aux États-Unis contre le racisme, les violences policières ou la gestion dilettante du Covid-19 par Donald Trump, ont constitué une légitimité à l’existence d’un groupe comme Public Enemy même après 30 ans de militantisme interrompu.

A la suite du drame de George Floyd, des manifestants avaient naturellement diffusé le célèbre « Fight The Power » dans les rues. Un morceau qui malgré sa sortie en 1989, trouve encore un écho aujourd’hui. Chuck D & co n’avaient d’ailleurs pas hésité à nous délivrer un remix lors des derniers BET Awards de juin sur lequel ils invitaient Nas, Rapsody, YG, Black Thought, Questlove et Jahi à venir poser leurs versets protestataires, avec à la clé un clip puissant. Un remix que PE vient de nous mettre à disposition en streaming.

 

 

Il s’était dit que le mandat de Trump à la présidence des États-Unis allait généré une bonne cuvée d’albums de rap. Mais dans le lot, certains s’étonnaient que Public Enemy n’ait pas dégainé plus tôt, même si Chuck D n’avait jamais cessé de prendre la parole sur les réseaux sociaux. Ceux-là devraient comprendre que Trump n’est qu’une partie d’un mal qui gangrène le pays depuis des décennies et que de ce fait la prise de parole peut intervenir à tout moment. N’oublions pas néanmoins qu’il avait réalisé l’album « Loud Is Not Enough » sous la bannière de Enemy Radio, le pendant politique caritatif de PE.

Mieux vaut tard que jamais, le groupe vient d’annoncer la venue du nouvel album « What You Gonna Do When the Grid Goes Down » pour le 25 septembre, dans un timing au combien décisif puisque les élections présidentielles US auront lieu moins de 2 mois plus tard et à un moment où le pays frôle un peu la guerre civile puisque les tensions entre les camps montent d’un cran et que les violences policières continuent à l’image du cas Jacob Blake, blessé grièvement par 7 balles dans le dos il y a quelques jours. Surtout soutien de Bernie Sanders, on s’attend à une vive critique de la société dans sa globalité et de des différents pouvoirs en place. Évidemment, Public Enemy ne se privera pas d’égratigner Donald Trump comme ce fût le cas sur « State Of The Union (STFU) », titre de juin que l’on croyait isolé mais qui se révèle être aujourd’hui le premier extrait de l’album. Auquel s’ajoutera le « Fight The Power Remix 2020 ».

Outre la date de release, on sait aussi que de grands noms du rap se joindront au projet. Ice-T, les Beastie Boys, Cypress Hill, Run DMC, Daddy-O ou encore George Clinton rejoindront les DJ Premier, Nas et les autres déjà révélés, dans ce qui devrait être un disque choral contre les injustices de tout temps. Le disque pourrait aussi être le cadeau de départ de Trump après 4 ans sombres. Et cerise sur le gâteau, on apprend enfin que « What You Gonna Do When the Grid Goes Down » sera signé chez Def Jam, label historique du groupe pour les 6 premiers opus, de 1987 à 1998.