PAS VRAIMENT UN EL-P « BEGINS » MAIS UNE IDÉE DES FONDATIONS DU RAPPEUR QU’IL EST AUJOURD’HUI AVEC RUN THE JEWELS.

 

 

On a tendance à l’oublier mais EL-P a eu une vie artistique avant Run The Jewels et pas des moindres puisqu’on lui doit bien-sur la création de Company Flow au début des années 90. Son duo avec Killer Mike n’ayant commencé que vers 2012 – 2013, il avait réactivé une carrière solo (il avait essayé avant Company Flow sans trop de succès) à travers plusieurs albums dont « Fantastic Damage » en 2002 qui est vraiment son premier opus où il rappe, le précédent « El-P Presents Cannibal Oxtrumentals » relevait plus du beatmaking.

Aujourd’hui 14 mai, jour pour jour, « Fantastic Damage » atteint l’âge de 18 ans. Cela fait un baille tant le rappeur est resté actif. Alors qu’on sait depuis quelques jours que le nouvel opus de Run The Jewels sortira le 5 juin prochain, EL-P a décidé de rendre disponible en streaming son solo, et ce pour la première fois puisqu’en 2002. Cette année-là, il faut savoir que même Myspace et Datpiff n’étaient pas lancés. La release rentre dans le cadre du travail entreprit par Fat Possum Records.

EL-P a déclaré que le disque a un son brut, à l’identique de son état d’esprit de l’époque lorsqu’il l’a construit dans son appartement à Brooklyn qu’il a quitté depuis belle lurette. En tout état de cause, le rappeur considère qu’il fût un éléments fondateurs du style qu’il développe aujourd’hui.

 

C’est l’occasion de (re)découvrir « Fantastic Damage » sur l’ensemble des sites de streaming.