INGÉNIEUR SON POUR LA CRÈME DU HIP HOP, IL AVAIT AUSSI ŒUVRÉ POUR PLUSIEURS RAPPEURS FRANÇAIS.

 

 

Les artistes, les professionnels de la musique le connaissent bien. Tommy Uzzo était un homme à tout faire dans le son, du mixage au mastering en passant par l’installation de studios d’enregistrement, la production ou encore l’enseignement de l’ingénierie son. Né à Staten Island, il a commencé son activité en 1978 et s’était fait un beau carnet d’adresses au fil des années, collaborant avec des maisons de disques et des artistes prestigieux dans tous les styles musicaux.

Dans le rap, la liste des personnes ou des entités pour qui il est intervenu est impressionnante. Parmi eux, on retiendra Def Jam, Interscope, Motown, Rawkus, Tommy Boy pour les labels ; EPMD (« Out of Business »), Method Man (« Da Rockwilder »), LL Cool J, Mary J Blige (« Family Affair »), Mos Def, Michael Jackson pour les artistes. Ses compétences ont même dépassé l’Atlantique puisqu’en France, le 113 (« 113 Degrés »), Rim K, Don Choa, Dadoo, Joey Starr ou encore Soprano ont bénéficié de ses services.

Uzzo avait aussi pris sous son aile quelques personnalités du hip hop comme David « Gordo » Strickland, producteur récompensé aux Grammy et aux Juno Awards. Strickland s’est dit dévasté par la disparition de celui qu’il qualifiait de « mentor ».

Tommy Uzzo est décédé des suite d’un cancer, il avait 64 ans.