ON VIENT D’APPRENDRE LA DISPARITION D’UN HOMME QUI A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS DE DANSEURS.

 

 

Le locking fait partie des grandes disciplines de danse dite debout. Une catégorie reine dans les grandes battles internationales comme le Juste Debout en France (qui a malheureusement été annulée en last minute cette année à cause du Covid-19). Une discipline dans laquelle les français se sont illustrés plusieurs fois à l’image de P-Lock et Jimmy Soul.

Mais c’est bien aux États-Unis que le locking est né sous l’impulsion de Donald Campbell dans les années 70, période phare de la funk, notamment dans les clubs. Avant de s’appeler ainsi, la danse avait même pour nom « Campbellocking ». Campbell et ses potes avaient commencé à l’introduire sur les dancefloors des boites en Californie dans lesquelles ils trainaient chaque week-end. Le groupe « Campbellock Dancers », puis « The Lockers » était né.

Entre 1971 et 1973, c’est dans l’émission mythique « Soul Train » que Campbell fait découvrir son art aux téléspectateurs, activant ainsi à la propagation du locking aux USA puis dans le monde, en même temps que la musique funk. S’en suivirent d’autres passages TV et des prestations sur scène pour divers artistes.

Aujourd’hui, le locking se pratique partout y compris le Japon qui est devenu l’un des nids des meilleurs danseurs mondiaux. Ces dernières années, Don Campbell a passé son temps à participé à pléthores d’événements en tant que juge et à distillé ses workshops dans le monde entier.

Il s’est éteint à l’âge de 69 ans. Et d’après les nombreux de messages déjà publiés sur les pages de ses réseaux sociaux, il manquera à beaucoup, beaucoup de monde.