NOUS ÉTIONS LES PREMIERS À NOUS INTERROGER SUR CE DROIT D’ENTRÉE. ON EU LA RÉPONSE ET ON PEUT DÉSORMAIS BIEN LA FERMER NOTRE GUEULE.

 

 

Lorsque Erykah Badu avait annoncé cette série de concert en streaming nommée « Quarantine Concert Series : Apocalypse One », on trouvait cela étrange que la diva nous demande 1$ pour y assister. On ne comprenait pas pourquoi payer, surtout pour la voir chanter ses chansons en pyjama blottie sous sa couette. Ce qui peut être déjà meilleur que bon nombre de pseudo chanteuses aux 4 coins du globe. Et lorsque la première prestation a commencé hier, on a tout de suite compris.

Tout d’abord, là où on pensait que la diva allait interpréter ses morceaux au lit, c’est carrément la plupart de son groupe qui s’est installé dans sa chambre à coucher avec instruments (si si batterie complète, claviers etc.) et masques de protection. Elle-même s’était munie d’un pad drums et de quelques petits autres accessoires. Le live a duré une quinzaine de minutes et notre défiance envers le droit d’entrée, ainsi que notre fierté, se sont envolées pour toujours.

 

 

Ensuite, on a compris qu’au – delà de nous divertir en période de confinement, Badu souhaitait aider ses musiciens en leur reversant la recette des prestations dans une période où ils ne peuvent pas travailler pour gagner leurs vies. Elle a même affirmé que les musiciens absents, car confinés ailleurs, étaient toujours « sur la fiche de paie ».

La chanteuse en a profité pour rappeler des vérités concernant la vie d’artiste dans l’industrie musicale. Elle a expliqué que les maisons de disques commençaient par leur avancer de l’argent et le récupéraient ensuite sur les ventes de disques (8 à 20% vont aux artistes a t’elle dit). De ce fait, ce système n’était pas conçu pour qu’ils deviennent riches. Par contre, ce sont véritablement les concerts qui rémunèrent les artistes. Et le streaming est jusqu’à preuve du contraire une source de « revenus » pour eux aujourd’hui. Badu explique enfin que le dollar demandé serait ce qu’elle nous demanderait en permanence si cela ne tenait qu’à elle.

 

Plus rien à rajouter si ce n’est de vous encourager à assister aux prochains streamings sur le site de Erykah Badu