D’APRÈS LES STUDIOS UNIVERSAL AVAIENT DÉCLARÉ A L’ÉPOQUE QUE SEUL L’ATTRACTION KING KONG AVAIT ÉTÉ DÉTRUITE MAIS C’EST FINALEMENT PIRE.

 

C’est une récente enquête du New York Times qui a révélé que l’incendie qui avait ravagé les studios Universal à Hollywood en juin 2008, avait également détruit près de 120 000 pièces contenant pas loin de 500 000 œuvres originales. Durant 11 ans, personne n’avait remarqué quoi que ce soit puisqu’on retrouvait ces mêmes œuvres en numérique ou sur CD. D’autant plus que Universal avait réussi à récupérer des copies au bout de deux ans pour en reconstituer un cinquième.

Parmi les artistes concernés par cette catastrophe qu’on ne découvre qu’aujourd’hui, on trouve des grands du jazz (Louis Armstrong, Elle Fitzgerald, John Coltrane etc.) dont certains ont perdu l’intégralité de leur catalogue. Dans les autres courants musicaux, Iggy Pop, REM, Nirvana et les rappeurs Queen Latifah, Eminem et 50 Cent sont concernés.

L’article souligne une véritable catastrophe pour tous les musiciens moins connus dont le travail et l’héritage ont complètement disparu. Un drame que Universal avait réussi à maintenir secret pendant près d’une décennie.