POURTANT ON NOTE UNE TECHNIQUE PARFAITE DE DÉROBAGE DE VINYLE. MAIS LE DJ FRANÇAIS S’EST FAIT RATTRAPER PAR LA VAR.

 

On ne va pas se mentir, beaucoup d’entre nous ont déjà volé des disques chez un disquaire ou dans une grande enseigne. Mais on doit dire que cela était beaucoup plus facile avant les années 2000. Sur la région parisienne, qui n’a jamais chouré un skeud à la Fnac ? Aujourd’hui, c’est quand même une autre histoire et Cedric Woo en a fait les frais.

L’information a été révélée par le disquaire Northern Lights Records  à Brooklyn. Le shop a carrément publié sur les réseaux sociaux la vidéo de surveillance sur laquelle le DJ a subtilement caché le disque entre son dos et son sac à dos. L’action est furtive mais en tournant sur lui-même, Cedric Woo a découvert son visage. Le disquaire avait pris le soin de vérifier l’identité du voleur avant de l’incriminer. En effet, il s’avère que le bonhomme, qui vit à Londres, avait publié des photos du quartier où se trouve le magasin sur son compte Instagram. Aucune difficulté donc pour Northern Lights Records de recouper les infos et de porter ses accusations.

L’objet du délit ? Le 12 » « I’m Your Superman » de Jan Leslie Holmes qui était venu 75 dollars. Effectivement, une valeur assez conséquente pour que Woo se l’accapare.

Évidemment, les commentaires sur la toile ne se sont pas fait attendre et le DJ a dû désactiver ses comptes sur les réseaux sociaux et mettre son site en « maintenance ». La direction de Northern Lights Records a précisé avoir reçu un message de la part de Cedric Woo et avoir récupéré le disque.

On ne sait pas quelles seront les conséquences pour l’artiste mais il s’apprêtait à faire une tournée au Japon. Mais Internet n’a pas de frontières…