LES GRAMMY AWARDS ONT RENDU LEUR VERDICT LA NUIT DERNIÈRE A LOS ANGELES. VOICI CE QU’ON EN RETIENT.

 

Absent de cette 61ème cérémonie des Grammy Awards pour cause d’arrêt de sa carrière de chanteur, Childish Gambino a néanmoins remporté 4 trophées : la meilleure chanson, le meilleur enregistrement, la meilleure performance rap (???) et le meilleur clip pour l’inévitable « This Is America » qui en est à plus de 480 millions de vues sur Youtube (rappelons qu’il en avait cumulé une centaine dès la première semaine de parution).

Autre fait marquant et purement artistique, la victoire de Cardi B, qui s’est produite sur la scène du Staples Center de Los Angeles, avec le prix du meilleur album de rap pour « Invasion of Privacy », au détriment d’un trophée posthume pour Mac Miller que beaucoup de monde attendait secrètement. Bien que nous ne soyons pas fans de la rappeuse, on salue sa victoire qui est la première pour une artiste féminine en solo. Un grand pas en avant quand on sait que la cérémonie, animée par Alicia Keys et qui a reçu la visite « surprise » de Michelle Obama, revêtait un caractère féministe (mais avec une ambiance un peu terne).

Pour le reste (et surtout ce que l’on retiendra), c’est la victoire coté français de Justice dans la catégorie meilleur album électronique. Petit big up à Leon Bridges pour son prix de la meilleure performance R&B traditionnel.

 

Pour connaitre tous les lauréats des Grammys (si vous aimez la country ou encore la musique chrétienne), rendez-vous ici.