« Block Party » est devenu un mythe tant on attend depuis longtemps le nouvel album de Missy Elliott. Pareil pour le documentaire sur sa carrière sur lequel elle travaille depuis 2017 et dont un teasing avait été partagé à l’époque.

Bien sûr, l’artiste est apparue de temps en temps ces derniers temps avec son morceau « I’m Better » il y a deux ans par exemple. On la vu aussi à la production, à l’écriture et aussi en featuring mais rien de majeur à titre personnel. Évidemment, cette foutue et incurable maladie de Basedow dont elle souffre depuis des années y est pour quelque chose.

Tout cela n’efface pas bien-sur sa superbe carrière depuis 1991 dans un groupe de rnb jusqu’à son avènement entre la moitié des années 90 et le début des années 2000. Carrière dont la partie écriture vient d’être officiellement récompensée par son intronisation au Songwriters Hall Of Fame, le panthéon des auteurs (à ne pas confondre avec le Rock And Roll Hall Of Fame de Cleveland). Si Jay Z fût le premier rappeur récompensé en 2017, Missy Elliott est la deuxième artiste hip hop et surtout la première femme depuis la création de l’institution en 1969 !

La cérémonie d’intronisation aura lieu le 13 juin prochain au Marriott Marquis Hotel de New-York. On pourra compter parmi les autres lauréats Dallas Austin, producteur des chansons à succès de TLC, Cat Steven Yusuf Islam ou encore Jack Tempchin qui à écrit pour le groupe The Eagles.