Au début de l’année, il était question pour le Batofar, célèbre bateau rouge amarré sur les quais de Seine dans le 13ème arrondissement de Paris, de fermer pour débuter 4 mois de rénovation. Le club avait d’ailleurs annoncé une belle fête de clôture d’une durée de 17 heures qui avait fini par être annulée. En réalité, le bateau avait déposé le bilan et avait été racheté pour devenir une salle de danse salsa apparemment.

Mine de rien, le Batofar a fait partie du paysage de la nuit pendant presque 20 ans. La première décennie fût marquée par une scène electro et techno foisonnante. D’autres scènes ont aussi trouvé domicile là-bas. On se rappelle du parking sordide de ces années et des loges étroites du lieu. L’endroit était petit mais le métal était un formidable conducteur pour le son. On se souvient aussi de la terrasse qui a abrité de nombreux événements bien avant la recrudescence des fameux rooftops.

Bien sûr, 20 ans à tenir le crachoir c’est une performance. Comme beaucoup de lieux festifs, le Batofar n’a pas été épargné par les problèmes financiers, les fermetures administratives, les changements de directions et d’équipes et la gentrification des quartiers de Paris qui font déserter les lieux culturels indépendants pour des immenses parcs à moutons prêts à payer 20 euros la part de pizza, 15 euros le mojito sans rhum et à se satisfaire des merdes musicales à la mode.

D’autant diront que le Batofar a fait son bonhomme de chemin. Et même si nous perdons un énième lieu festif, on se souviendra tous d’un endroit pionnier du clubbing parisien. Le bateau vient de quitter son quai pour revenir complètement changé.

 

C’EST TERMINÉ POUR LE BATOFAR

 

 

Share This