On connait les caprices de Lauryn Hill depuis longtemps. Des retards à ses concerts qui peuvent s’élever à 2h en moyenne (le record s’établit à 3h pour du vernis pas sec) et des prestations courtes de 40 minutes ont pu être notés ses dernières années.

Mais rassurez-vous (si on peut dire), il n’y a pas que le public qui souffre de temps à autres. Les musiciens subissent aussi la haute « exigence » de l’ancienne membre des Fugees. C’est ce que Robert Glasper a partagé dans une récente interview dans l’émission Madd Hatta Morning Show sur The Box Houston. Le musicien génial avait bossé en répétition avec d’autres musiciens pour une représentation de Madame Hill cette année et est revenu sur les multiples rebondissements de la collaboration.

La chanteuse l’avait sollicité quelques temps plus tôt en voulant l’auditionner. Glasper avait refusé et l’avait invité à écouter sa discographie déjà bien fournie et incontestable. Il affirme aussi que les sessions de répétition étaient interminables et qu’elle n’arrêtait pas changer les choses à l’extrême, et ce pour une performance de 40 minutes. Un jour elle n’est pas venue et avait dépêché son manager pour annoncer aux musiciens qu’ils seraient payés de moitié car elle n’aimait pas leur approche de la musique. Suite à des menaces de départ, Glasper a eu gain de cause et a fait son job. On passe sur les règles de comportement comme l’interdiction de la regarder dans les yeux ou encore sur le fait qu’elle n’accordait pas sa guitare (c’est le fils de Glasper qui devait le faire).

Dans sa lancée, Robert Glasper a aussi affirmé que « The Miseducation of Lauryn Hill«  contenait plein de musiques volées dont les auteurs n’ont pas été crédités, auteurs qu’il connait personnellement apparemment (il s’agirait du groupe New Ark à priori). Ambiance, ambiance.

Bref, si vous faites partie des personnes qui ont leur billet pour le concert de Lauryn Hill en novembre, bonne chance. Et de toute façon c’est trop tard…

 

NB : Il a aussi parlé d’autres choses comme de son projet August Greene (avec Common et Karriem Riggins) qui sera en concert le 7 septembre au Trianon à Paris.

 

L’intégralité de l’interview ci-dessous :

 

 

 

Share This