En musique, quand on découvre et qu’on aime un nouvel artiste, on a vite fait de parcourir son passé et tout ce qu’il a pu faire jusque-là. Et on se rend compte que cet artiste n’est pas né de la dernière pluie. C’est un peu ce qui se passe avec Pascal Tessaud qui vient de recevoir le prix du meilleur film étranger au Hip Hop Film Festival de New-York pour un film paru en 2012 : « La Ville Lumière ».

Déjà récompensé pour « Brooklyn » l’année dernière dans le même festival (Prix de la meilleur comédienne pour KT-Gorique et Prix du meilleur film étranger), Tessaud devient un peu le Michael Haneke de cet événement, qui s’est déroulé du 2 au 5août dernier, qui n’en est qu’à sa troisième édition.

Ce qui est intéressant, c’est que « La Ville Lumière » est quelque peu différent de son successeur « Brooklyn ». Évidemment, l’intrigue se passe toujours dans un milieu populaire et aborde des thèmes sociétaux qui sont chers au réalisateur français mais on y voit un autre aspect de son savoir faire.

Le film, produit par Luna Productions et déjà plusieurs fois récompensé à l’étranger à l’époque, va sûrement connaitre une petite renaissance comme les derniers films de Pascal Tessaud. C’es tout le mal qu’on lui souhaite.

De notre coté, on attend avec impatience les premières images de son prochain projet sur le rap à l’université Paris 8 dont il nous a fait l’honneur de nous en divulguer quelques images il y a quelques semaines.

 

LE RÉALISATEUR PASCAL TESSAUD VIENT ENCORE DE GAGNER UN PRIX À NEW YORK

 

 

Share This