Les colonnes des sites d’infos sur la black music ressemblent de plus en plus à des rubriques nécrologiques. Normal, les grands icônes de la soul et de la funk sont aujourd’hui au minima sexagénaires et il faut s’attendre à ce qu’ils disparaissent progressivement.

Des légendes meurent trop jeunes et d’autres ont une vie bien remplie. Aretha Franklin fait partie de ces derniers. Heureusement, elle n’est pas encore décédée mais sa récente hospitalisation dans un état critique, nous dit-on, n’est pas de bonne augure.

On avait diagnostiqué en 2010 un cancer du pancréas à cette grande dame, une des dernières soul divas des 50s et 60s, et cela fait donc 8 ans qu’elle se bat contre la maladie. Bien en chair dans notre souvenir, elle avait littéralement fondu ces derniers temps. Ce qui ne l’avait pas empêché de se produire l’été dernier et aussi en fin d’année pour la fondation d’Elton John.

A 76 ans, elle est hospitalisée à Detroit et est entourée par ses proches. Nous leur adressons tout notre soutien dans cette épreuve.

 

 

 

Share This