10 ans déjà que le groupe de Brooklyn Antibalas nous délivre son afrobeat de malade. La formation de 12 membres dont son leader Martin Perna s’est véritablement affirmée comme la meilleure du genre outre – Atlantique. Leur musique a été personnalisée par 6 albums dont un passage chez Daptone Records et Ninja Tune. On ne parle pas de leurs performances scéniques qui ne laissent jamais personne indifférent.

10 ans d’existence, ça se fête et à l’occasion d’un passage à Lagos en fin d’année, Antibalas nous sollicite pour financer le documentaire qu’ils souhaitent en ressortir. « Antibalas : Journey To The Motherland » va retracer ce voyage dans le berceau de l’afrobeat qu’est le Nigeria. Est-il nécessaire de rappeler qu’est né là-bas dans les années 70 cette musique fusion entre les sonorités traditionnelles et le funk ? Est-ce encore nécessaire de rappeler que les grands Fela Kuti (suivis par ses fils), Ka-La-Ka et autres Tony Allen sont originaires de ce pays ? Doit-on enfin rappeler qu’elle est diffusée dans le monde par le biais d’artistes comme Souljazz Orchestra, The Budos Band, Anthony Joseph, Ebo Taylor ou encore en France par Franck Biyong, Les Frères Smith et Fanga ?

Filmer sur place et faire déplacer plus d’une douzaine de personnes a un cout élevé. La logistique sera lourde mais la promesse est belle. Alors, n’attendez plus pour soutenir Antibalas. Toutes les participations sont les bienvenues.

 

Faites vos dons sur la page Kickstater du projet.

ANTIBALAS NOUS SOLLICITE POUR FINANCER UN DOCUMENTAIRE AU NIGERIA

 

 

 

Share This