Ne vous y trompez pas, le mec en photo avec ses longs cheveux blonds et sa dégaine de hippie, était un des pionniers du développement du hip hop, notamment en Californie dans les années 80. Son nom était Matt Dike et il est décédé cette semaine (13 mars) en succombant à un cancer des glandes salivaires.

On ne sais pas où commencer tant cet homme, âgé de 55 ans à sa disparition, a eu une vie extraordinaire rien qu’au niveau du hip hop. Très tôt, le jeune Dike souhaite s’émanciper de l’éducation de ses parents témoins de Jéhovah dans les années 60 dans la banlieue de New-York. Il devient DJ dans des soirées, bourlingue un peu, fût le colocataire de Jean Michel Basquiat un temps, avant de bouger à Los Angeles en 1980. Il y rencontre Michael Ross avec qui il créera le label Delicious Vinyl 7 ans plus tard.

Le label connait le succès immédiatement avec les sorties réussies de Master Rhyme et surtout de Tone Loc avec notamment son tube « Wild Thing ».  Déjà on voyait l’influence punk – rock qu’apportaient les boss de Delicious au rap de l’époque. Sous l’aire Dike, qui quitta le projet en 1992, le label signera aussi Young MC, The Brand New Heavies et The Pharcyde pour leur premier album culte « Bizarre Ride II The Pharcyde ».

 

MATT DIKE, CO-FONDATEUR DE DELICIOUS VINYL, EST MORT

 

Plus tard, Dike avait envoyé des démos aux Beastie Boys qui sont directement venus à L.A. le rencontrer en même temps que les Dust Brothers, officiellement le duo composé de John King et Mike Simpson, dont il était un temps le troisième membre caché. C’est lui qui aurait fourni toute la matière pour « Paul’s Boutique », le deuxième album des new-yorkais qui fût une véritable rupture en amenant le groupe vers le punk et le rock. Une influence flagrante de Dike (qui avait notamment remixé Aerosmith) qui venait aussi à une époque où la technique de sample évoluait.

 

MATT DIKE, CO-FONDATEUR DE DELICIOUS VINYL, EST MORT

 

 

Quelques années plus tard, il disparu des radars, menant une vie discrète dans un manoir entouré des ses collections de VHS sur l’art, d’œuvres d’art et de disques funk – disco – rock. Il n’avait que 56 ans et malgré cela, aura vécu une vie extraordinaire.

 

 

Share This