Le face à face entre le lieu culturel des Mains d’œuvres et la mairie de Saint-Ouen (93) devait arriver à son dénouement avant le 31 décembre dernier. En effet, la commune, représentée par son maire Monsieur William Delannoy, devait reprendre les locaux à la fin du bail prévu pour la fin d’année, pour y placer à termes le conservatoire de la ville.

Ces derniers mois, l’association des Mains d’œuvres avaient multiplié les actions pour trouver une solution, comme une pétition en ligne qui réunit à l’heure où l’on écrit cet article plus de 17 000 signatures ou encore la proposition de racheter le bail. Jusque-là, la mairie n’était ouverte à aucune négociation invoquant la mauvaise foi de l’association.

Loin de vouloir tomber dans la guerilla, les Mains d’œuvres avaient organisé un réveillon le 31 décembre rebaptisé « Rébeillon » pour éventuellement occuper les locaux une dernière fois avant une hypothétique invasion des forces de l’ordre à 6h du matin.

Mais il n’en fût rien et bien heureusement. En ce début d’année, le lieu culturel est toujours là et on apprend même via le Parisien qu’une médiation allait être ouverte. Bien sûr, rien ne garantit une sortie du conflit au bénéfice des Mains d’œuvres mais le lieu a maintenu sa programmation de janvier et les artistes résidents peuvent encore y travailler.

La lutte n’est donc pas terminée. Du coup, et en guise de précaution, continuons à soutenir les Mains d’œuvres en signant la pétition ou de participer aux événements programmés.

 

 

 

Share This