Alors que les lumières sont tournées vers le décès du grand George Michael, un autre artiste s’est éteint, presque au même âge que le leader de Wham. Ricky Harris est mort cette nuit à l’âge de 54 ans.

Le nom du comédien ne dit pas forcément quelque chose à tout le monde au premier abord. Certains l’ont peut être vu dans son dernier « petit » rôle dans le film « Dope » sorti l’année dernière (produit par Pharrell Williams et co-produit par Sean Combs). Pourtant, Harris aura marqué les 30 dernières années dans le monde du hip hop et de la comédie afro-américaine.

S’il a eu une carrière plutôt fournie, c’est sans lui faire offense que nous retiendrons ses premières années de notoriété. En 1993 sort l’album culte de Snoop Doggy Dogg « Doggystyle ». Harris et Snoop sont potes d’enfance et c’est tout naturellement que le comédien apparait sur plusieurs clips avec son personnage de gangster à l’ancienne. S’en suivront des apparitions dans des films afro-américains emblématiques comme « Poetic Justice », « Murder Was The Case »ou encore  » Tales From The Hood ». Il figurera quand même dans le casting de « Heat ».

 

 

Plus que son jeu, c’est sa voix qui s’inscrira encore plus dans la mémoire collective. Une voix qui apparaitra dans bon nombre de skits et autres interludes d’albums de l’univers Dogg Pound.

Les réactions à son décès ont été nombreuses et c’est celle de son ami Snoop Dogg qui a été l’une des plus émouvantes.

 

 

 

Share This