La nouvelle tournée Européenne de Freddie Gibbs avait débuté en mai en Finlande et devait passer en France pour 4 dates. C’est au lendemain d’un concert monstre au Trabendo à Paris dans le cadre du Festival Paris Hip Hop, que le rappeur Américain s’est vu interpellé par la Police à Toulouse, deuxième étape de son passage dans notre pays, suite à l’émission quelques jours plus tôt d’un mandat d’arrêt international l’accusant d’un viol commis en 2015 en Autriche.

Le 26 mai dernier, l’artiste avait justement annulé sa date à Vienne et s’en était excusé sur Twitter. La raison évoquée était liée à des problèmes de transports mais avec la révélation de l’affaire, on comprend mieux la situation.

Freddie Gibbs n’est pas un enfant de cœur et joue bien sûr le jeu du rap gangster. Mais il avait toujours déclaré n’avoir jamais frappé une femme. Ceci dit, il s’agit ici d’une accusation pour agression sexuelle dont il bénéficie pour le moment de la présomption d’innocence jusqu’à ce qu’on en sache plus sur cette affaire. Aux dernières nouvelles, il était toujours en garde à vue ce lundi (6 juin) et n’assurera pas les dates à Strasbourg et à Marseille. Les autorités françaises doivent statuer dans les prochains jours sur son extradition vers l’Autriche.

(Grave) affaire à suivre…

 

MISE À JOUR DU 11/08 :

Depuis son interpellation, Freddie Gibbs était resté en liberté du coté de Toulouse suite au versement d’une caution de 50 000 euros. C’est fin juin que la Cour de Cassation avait finalement autorisé son extradition vers l’Autriche. Après plusieurs semaines à rejeter toutes les accusations, le rappeur a fini par retirer son pourvoi en cassation afin de montrer sa bonne foi et aider les autorités Autrichiennes à faire la lumière sur cette affaire.

On sait désormais qu’il y a deux plaignantes qui l’accuseraient lui et une personne de son staff de viol. D’après elles, Gibbs les auraient accueilli en loges, puis droguées et emmenées à l’hôtel pour commettre ses méfaits avec la participation d’un de ses agents de sécurité.

Freddie Gibbs a donc été extradé fin juillet en Autriche. Il comptait à nouveau payer une caution pour garder sa liberté sur place.

La procédure devrait s’accélérer désormais.

 

Share This