Il va falloir vous y habituer, on va vous parler de plus en plus de beats music et de future beats, en plus de notre hip hop adoré. Tout d’abord parce qu’on aime bien ça et parce qu’il faut aussi vivre avec son temps.

Et on commence par un bel événement qui nous attend vendredi 12 juin à l’Alimentation Générale à Paris puisque M.A BEAT sera en release party pour son premier album « Drowning For Love » signé sur l’excellent label Black Milk Music.

Et si on vous recommande cette date, c’est parce qu’il y a de bonnes raisons. 5 précisément : les artistes qui composent le line-up tout simplement.

 

RAISON N°1 : M.A BEAT

5 BONNES RAISONS D’ALLER VOIR M.A BEAT LE 12 JUIN A L’ALIMENTATION GENERALE

Parce qu’il s’agit avant tout de leur soirée, celle qui célèbrera la sortie de « Drowning For Love » (en mai dernier) après les 2 premiers EPs rutilants « Arbor » en 2012 et « Pushing Forms » en 2013, sans compter le mini-EP « Age of Wander » sorti plus tôt cette année.

Originaires de Nancy, Samy Abboud, Louis Treffel et Adrien Legay composent donc ce trio « electro – acoustique ». Loin d’avoir chercher une quelconque punchline ou formule marketing dans ce qualificatif, il s’avère qu’ils mélangent réellement et intelligemment machines et instruments organiques pour en extraire l’essence de leurs influences les plus larges. Bass, clavier, Batterie et MPC sont au service de sonorités planantes, profondes, oniriques en somme.

L’opus « Drowning For Love » ne déroge pas à la règle si ce n’est l’apport d’instruments provenant d’Afrique et de contrées « exotiques » comme sur le morceau « Morocco » sur lequel Shawn Lee vient jouer du ukulele Polynésien. A noter également une instrumentation affinée avec notamment des cordes et des cuivres jazzy. Bref des arrangements dignes d’un premier grand format.

Première réalisation maitrisée qu’il faudra absolument venir voir se matérialiser en live le 12 juin ! Ceux qui ont eu la chance de les voir en première partie de Rone ou Flako ne vous diront pas le contraire.

 

 RAISON N°2 : SHAWN LEE

5 BONNES RAISONS D’ALLER VOIR M.A BEAT LE 12 JUIN A L’ALIMENTATION GENERALE

Que celui qui ne s’est jamais servi des breaks de batterie de Shawn Lee pour ses propres prods se lève et quitte les lieux ! En effet, la série des « Ape Breaks » a rendu service à bon nombre de producteurs. Shawn Lee est un multi-instrumentiste de génie, aussi discret que prolifique. Coté look, on a affaire à un shaman sosie de John Lennon mais coté discographie il fait le bonheur du label californien Ubiquity depuis tellement longtemps qu’on n’aurait pas assez de doigts et de doigts de pieds pour s’y retrouver : Shawn Lee’s Ping Pong Orchestra, « Ape Breaks », Shawn Lee’s Incredible Tabla Band, ses compositions pour des jeux vidéos, ses morceaux repris dans les plus grandes séries télé, ses collaborations avec Clutchy Hopkins, Jeff Buckley (son ami), Money Mark, Amy Winehouse, Kelis (pour qui il a été le batteur lors de sa dernière tournée), Adrian Younge, Darondo… on continue ?

Bien que fidèle à Ubiquity, c’est pourtant sur BBE que son dernier fait d’arme en solo « Golden Age Against The Machine » est paru l’année dernière. Projet qui le faisait se confronter au hip hop pour la première fois mais avec sa touche unique (il se dirait même qu’il s’est essayé au rap sur le disque). Basé à Londres aujourd’hui, il anime également une émission sur le web au sein de Radio Soho.

Sinon son actualité bouillante sera la sortie le 15 juin de « Outlines » en collaboration avec le producteur AM. Un projet indie-pop minimaliste et future soul remis au gout du jour.

Alors si ce pédigrée ne vous motive pas à venir le voir (avec une formation de 6 musiciens), on ne peut plus rien faire pour vous…

 

RAISON N°3 : WHATEVEREST

5 BONNES RAISONS D’ALLER VOIR M.A BEAT LE 12 JUIN A L’ALIMENTATION GENERALE

En bon label qui se respecte, Black Milk Music profite de cette belle date pour lancer dans le grand bain ses derniers poulains Whateverest. Même si le trio de Strasbourg s’est déjà fait la main aux cotés du Sub Luna City au Avant Garden Festival à Londres, leur motivation et leur énergie nous laissent de belles promesses.

A l’Alimentation Générale on pourra découvrir les morceaux de leur premier EP éponyme teinté de hip hop et de jazz. Sur scène c’est une prestation instrumentale qui mélange performance cosmique et improvisations inspirées. Rendez-vous le 12 juin pour le découvrir !

 

RAISON N°4 : LTF

5 BONNES RAISONS D’ALLER VOIR M.A BEAT LE 12 JUIN A L’ALIMENTATION GENERALE

LTF pour « Light The Fuse » qui est aussi le titre de l’EP qu’a réalisé ce producteur venu de Omsk en Sibérie au début de l’année. Encore une belle trouvaille de Black Milk Music puisque si n’avions pas Internet, il aurait fallu se lever tôt pour trouver une telle perle. Anton Jay était un B-Boy dans les 90s et s’est trouvé dans le turntablism et le sampling grâce aux DJ Shadow, Beatjunkies, Cut Chemist et autre Z-Trip.

Plus tard, sa production se nourrie à la fois de l’héritage hip hop qu’à celui du jazz, sans oublier les touches de synthétiseurs soviétiques. Résultat ça groove à mort et ça prouve qu’on n’a pas besoin de vodka pour se réchauffer les oreilles. Fort des bons retours de son EP, LFT devrait nous livrer son premier album solo prochainement. En attendant, c’est bien à l’Alimentation Générale qu’on pourra l’écouter !

 

RAISON N°5 : SOULIST

5 BONNES RAISONS D’ALLER VOIR M.A BEAT LE 12 JUIN A L’ALIMENTATION GENERALE

Le Funky French President (#FunkyFrenchP en langue Twitter) est un modèle de passion de la black music et d’occupation de terrain. On parlait de pédigrée avec Shawn Lee, celui de Soulist est tout aussi enviable : première partie de DJ Shadow et Cut Chemist au Trianon et derrière les platines aux cotés de Kaytranada, Quantic ou Maseo (de De La Soul) pour ne citer que quelques unes de ses dernières apparitions.

Mais c’est au niveau production musicale que Soulist a étoffé son éventail de compétences ces dernières années, principalement avec Souleance, le duo qu’il forme avec le producteur Caennais Fulgeance. Ensemble ils ont réalisé plusieurs EPs et l’album « La Belle Vie » (qui leur a valu un passage au Worldwide Festival) sur First Word Records, le même label anglais  que Tall Black Guy, Kidkanevil ou Essa.

Et cette année, on lui doit quelques edits et reworks opérés avec la complicité de DJ Vas (fondateur de Kojak).

 

Vous l’aurez compris, on ne peut que vous recommander d’aller trainer vos guêtres le vendredi 12 juin à l’Alimentation Général à Paris. Un line-up de malade, du bon son, des boissons et des sourires, que demandez de plus ?

 

5 BONNES RAISONS D’ALLER VOIR M.A BEAT LE 12 JUIN A L’ALIMENTATION GENERALE

Share This