Forgé dans les entrailles du métro new-yorkais, Too Many Zooz est un véritable OVNI. Bien que composé de seulement trois membres (Matt Doe à la Trompette, Leo P au Saxophone Baryton et King Of Sludge aux Drums/Percussion), le groupe a la capacité de produire un son étonnamment puissant. Cette musique organique, qu’ils appellent « Brasshouse », est l’aboutissement musical du mélange de plusieurs styles comme le Jazz, le Hip Hop, la Techno, la Soul et le Funk.

 

On en sait peu sur eux. Matt Doe (23 ans et originaire de Foxborough, Massachussetts) et Leo P (24 ans) se sont connus à la Manhattan School of Music. Doe ayant commencé le trompette à dix ans. King of Sludge (50 ans, autodidacte originaire de Portland, Oregon) et Leo P se rencontrent à la station Union Square, ils joueront pendant quelques temps ensemble dans le même groupe (Drumadics) avant que celui-ci ne splitte et qu’ils décident de former un duo. Ils proposent un jour à Matt Doe de venir faire un jam avec eux dans le métro, l’essai est concluant : Too Many Zooz était né.

 

Le New York Post parlait d’eux il y a quelques mois comme « L’évènement musical le plus tendance en ce moment à New York » ; et leurs vidéos comptabilisent déjà plusieurs millions de vues sur le web. Questlove postera même une vidéo du groupe sur Twitter en rappelant que « C’est ainsi que The Roots ont fait leurs débuts… ».

Après un passage remarqué aux Trans Musicales de Rennes (ils étaient le fil rouge de la dernière édition), les (plus ou moins) jeunes new-yorkais de Too Many Zooz reviennent fin Avril (Printemps de Bourges le 28 avril et Social Club le 13 juin)  pour une tournée française et européenne.

Véritable phénomène dans le métro à New York et sur le web, le trio américain dépoussière la fanfare en jouant une musique survitaminée et en installant le genre du « Brasshouse ».

 

Chacune de leur prestation est un vrai show. Aperçu en images en attendant de les retrouver sur les routes de France et de Navarre !

 

 

Share This