Dans le cadre de sa thématique «The Faith of Street», dédiée à la culture hip hop, Library of Arts réédite le livre «Mouvement.» de Yoshi Omori, Marc Boudet et Jay One Ramier.

Cet ouvrage rare offre un aperçu inédit de l’avènement du rap et du graffiti à Paris et dans sa région, des années 84 à 89.

La réédition du livre Mouvement. Du terrain vague au dance floor, 1984 -1989» participe de la volonté de LO/A d’apporter différent éclairage sur la culture hip hop.

Cette nouvelle thématique accueillie au sein de la librairie-galerie, elle également l’occasion, jusque fin Août, de découvrir différents aspects de ce vaste mouvement à travers une sélection d’ouvrages, disques et DVD.

Le livre Mouvement. est en vente sur loaedition.com

_____________________________________________________________________________________

Mouvement.
Du terrain vague au dance floor, 1984 – 1989.

Dans le cadre de sa thématique «The Faith of Street», dédiée à la culture hip hop, Library of Arts réédite le livre
«Mouvement». Cet ouvrage rare offre un aperçu inédit de l’avènement du rap et du graffiti à Paris et dans sa région, des années 84 à 89.

Il y a les légendes rabâchées. Et il y a celles dont on n’a pas encore assez écrit l’histoire. C’est le cas de la naissance du rap et du graffiti en France. Entre 1984 et 1989, ce que l’on n’appelle pas encore hip hop, mais
Mouvement, explose. A Paris et en banlieue, la jeunesse des quartiers délaissés s’en empare et la porte vers la
reconnaissance et la gloire.

«Mouvement. Du terrain vague au dance floor» propose une plongée unique dans ce phénomène jusqu’ici peu documenté. Les photos inédites de l’époque, capturées par un jeune japonais fraîchement débarqué, Yoshi Omori, et les textes d’acteurs clés, Jay One Ramier et Marc Boudet, font revivre l’émergence de ces pratiques artistiques cultivées par une jeunesse déchaînée, libre et créative.

Rarement un mouvement n’aura aussi bien porté son nom, mutant et se propageant comme nul autre à l’époque. Les 150 photos de l’ouvrage en sont les traces impérissables, capturant l’effervescence qui se déploie des terrains vagues de Stalingrad aux dance floors du Globo.

Phénomènes hétéroclites où la mixité sociale a encore droit de citer, le hip hop et le graffiti deviennent les points de ralliement d’une génération. Se mêlent rapidement aux soirées fils de bonne famille et ceux qui sont déjà des
«people» : Jean Paul Gaultier, les Rita Mitsouko, le créateur Azzedine Alaïa… Porté par la création de nouvelles radios – et notamment de Radio Nova – et le bouche à oreille, le hip hop étend finalement son emprise sur la capitale et la France.

L’ouvrage, enfin, dépeint en creux les mutations majeures des années 80, celles qui formeront notre réalité actuelle : l’émergence d’une nouvelle culture jeune liée à une immigration africaine et nord-africaine, l’accentuation des fractures géographiques et sociales au cœur des villes, la fascination et l’appropriation des cultures urbaines américaines… L’ouvrage édité par LO/A redonne, autant que possible, à ce Mouvement la place qui est la sienne, celle d’un phénomène ayant pleinement participé à la genèse de notre époque.

Et parce que la publication de «Mouvement» ne se veut qu’un premier chapitre dans une histoire du hip hop
français qui reste à écrire, LO/A est heureux d’annoncer que la galerie Celal accueillera du 10 juillet au 5
septembre une exposition rassemblant les photographies de Yoshi Omori.

Réédition du livre Mouvement

Share This