« No Poison No Paradise » : l’excellent nouvel album de Black Milk en écoute

Cette année la ville de Detroit a été déclarée en faillite, c’est une première historique. Ça ne la remettra pas sur pieds mais maigre consolation et éternelle valeur refuge de la vile : sa scène. Ho oui, sa scène. Même après le trépas de Dilla, elle a conservé toute sa superbe et cette année 2013, ne nous fait pas mentir. Après l’époustouflant Old de Danny Brown, c’est au tour de Black Milk, petit Mozart de la MPC (a t-on besoin de le préciser) de faire rayonner Motor City. Un songwritting qui nous rappelle les meilleurs heures de la ville et une production toujours en marbre laquée citant très élégamment des pans entiers de la musique noire-américaine.

Ni poison, ni paradis est sur Pitchfork Advance qui se partage le marché de l’avant-première avec NPR.

No Poison, No Paradise est à paraitre le 14 Octobre chez Fat Beats.

black-milk-k2