« Interiors » : le nouveau LP de Glasser s’écoute une semaine avant sa sortie

Ha Cameron… Si l’amour dure trois ans, on avait eu le temps de l’oublier (depuis Ring en 2010) et en écoutant son dernier projet Interiors, on s’en veut passablement.  Sur ce deuxième album, Mesirow a voulu (selon ses dires) « questionner la tension entre les espaces intérieurs et extérieurs » dans l’électronique. Ça semble un tantinet pontifiant mais Glasser s’inspire ici de l’ouvrage Delirious New York, de l’architecte néerlandais Rem Koolhaas. Un album irrigué par l’énergie urbaine – chose compréhensible pour une New Yorkaise – et une électronique bâtie sur plans, comprenant toute la synthétique, la rigueur et la hauteur de son environnement.  Bon, on va pas se le cacher, on risque encore de la gonfler avec Bjork…

Interiors sort le 8 octobre chez True Panthers.