Le set de James Murphy pour les douze ans de DFA est une petite merveille

Douze ans ça se fête (dix aussi mais ils n'avaient rien fait) alors James – qui aux dernières nouvelles était en croisière vers la Jamaïque – en bon papa du label a mis la main à la pâte et s'est fendu d'un bien joli set, gorgé de disco, evidemment. C'était dingue parait-il, on aurait adoré y être, mais l'invitation a du s'égarer.

 

Il est pas mignon chouchou là dessus ?