« Jacques In The Box » : Brodinski & Gesaffelstein servent le Laurent Garnier à la codeïne

C'est pas du screwed mais pas loin, Brodi & Gesa donnent une nouvelle version « dirty sprite » du « Jacques In The Box » où l'on se doute de ce qui dillue la boisson gazeuse. Résultat : une techno engourdie, hyper lourde et anxyogène. Avec Brodinski et Gesaffelstein, Jacques est en pleine descente de bad trip dans sa boite.