« In The City » : une reprise de Chromatics par Anika

On a beau adorer Chromatics comme Anika, quand la dernière reprend la première, on se dit que la sensualité ne se conserve pas au congélateur. Outre la désuétude tout à fait charmante et la interpretation « fleur solitaire souhaitant être cueillie » , on préfère quand Anika s'attaque à Yoko Ono.