All Dogs go to Heaven

Nate Dogg, sauce légendaire de Snoop et sweet singer de Long Beach, est mort le 15 mars d’une attaque cérebrale. Plus connu pour ses feats cultes (Dre, Snoop, Warren G, Mos Def, Kokane…) que pour ses propres solos, le MC / chanteur laisse un bon vide sur la côté ouest, et au delà…RIP.

"All Dogs go to Heaven". Voilà ce que vint de se tatouer snoop sur l’avant bras, sous l’ornementation du visage du chanteur de LB – LA. Nate Dogg c’était avant tout une voix, qu’on aime ou qu’on aime pas, le chanteur incarnait cette soul made in cali, toute sucrée, suave et pleine d’esprit G. Aussi à l’aise sur des cool lyrics (on se réécoutera le single "Cool" avec The Eastsidaz, Butch Cassidy et Kokane) que sur des choses plus rough (remember "Bitch Please"), Nate Dogg a traversé avec réguularité plus de vingt ans de rap game avec plus ou moins de succès.

Explosion dès 1994 avec "Regulate" aux côtsé de Warren G, Nate Dogg a enchaîné plusieurs dizaines de titres, dont certains sont devenus cultes ("Oh N"o aux côtés de Mos Def et Pharoahe Monch ou" Law Low" avec Snoop et la famille). Un Mc s’en va. On réécoute, ci-dessous, un titre moins connu, I Pledge Alligiance, toujours aux côtés de l’ancien Organized Konfusion Pharoahe dont l’actu est explosive.

Son : Nate Dogg – I Pledge Alligiance Feat. Pharoahe Monch 

Mixtape "Nate Dogg Tribute Mix [Rest In G-Funk]" by dj Just Dizle.