Push Up! : soul-funk made in France

Push Up est un beau super-combo de la crême soul-funk et nu-soul frenchie, rassemblé pour le coup autour du parcours initiatique de Quincy Brown, parent proche de Sly Stone, Curtis Mayfield ou des exentricités pleines de guitares du vaisseau mère Parliament / Funkadelic.

Pas étonnant de voir ce projet sortir aujourd’hui. Les activistes derrière le Combo Push Up mettent une sacrée pression depuis plusieures années, en particulier au sein de la niche parisienne neo-soul / funk qui a su faire son tri au fur et à mesure des années. Le groupe est un éperon de cette scène (entre New Morning, China et Bellevilloise…), un navire amiral funk-rock, plein de jazz, de soul et d’enluminures de cette great Black Music qui s’est perdue dans l’Atlantique il y a 30 ans…

Ce 7 juin sort donc The Grand Day Of Quincy Brown, premier album de ces refourgueurs de came-groovy et particulièrement orchestrale, rondemment mené par huit compères rassemblés pour l’occasion. Si on connaît assez bien le travail de Sandra Nkaké, Karl the Voice ou Allonymous (l’homme derrière les afrobeat d’Afrorockers, entre autres), on insistera sur le boulot monstre du flûtiste Ji Drû et de JP Dary (Tony Allen, Phoenix), particulièrement inspirés quand il s’agit de produire un album classieux, influencé par le rock 70s, Miles Davis, l’athmo funk et au final transformant un bel essai : celui de réussir à donner un disque de référence à cette scène en pleine définition.

Son : Push Up : I’m Just A Man

Push Up! – Playlist (90bpm)

Push Up ! – Myspace

PUSH UP :

Ji Drû (Flûtes /Voix)
Jean-Philippe Dary (Claviers /Voix)
Sandra Nkaké (voix)
Karl The Voice (voix)
Allonymous (voix)

Et la session rythmique de Ji Mob (particulièrement balèze):

Mathieu Ouaki (guitare),
Toscano Jeanniard (basse),
Nico Rajao (batterie)