Le parrain du spoken-word proto-rap, éteint par ses problèmes d’addictions et ses moulins face à la justice US, réalise un jubilatoire exercice de style (soul, dubstep, vocal-slap…) en forme d’album rédemption : I’m New There vient de sortir…

L’histoire est celle d’un Gil Scott Heron anéanti, accusé de refourgue de came, déclaré cocaïnomane et en proie avec la propre ligne tracée par un passé l’ayant porté en icône du Blackpower US devenu internationale noire….Un chemin pourtant inverse à ce qu’il dénonçait dès le début des seventies, sur des plaidoyers forcement devenus pierres angulaires soul-jazz-funk d’un rap qui allait naître quelques années plus tard à quelques pas de chez lui.

L’histoire continue pourtant, en partie grâce à Richard Russel, le boss du label UK XL Recordings. Intelligence et compréhension d’une approche somatique de la musique, les deux hommes ont travaillé durant deux années sur ce nouvel album, donc, I’m New There, qui vient de sortir ce 9 février de ce côté de l’Atlantique.

Un exercice de style marqué par les turpitudes de l’esprit d’un artiste poupée-voodoo, véritable éponge de souffrance, vivace de plus de 25 années non cicatrisées de la précarité, l’alcool ou la drogue. Cet album, construit en partie alors que le soul-singer était en prison, est un brise-coeur, revigorant le genre, lui (re)donnant une identité jusqu’alors perdue.

Vidéo : Gil Scott Heron – Me And The Devil

Gil Scott Heron – Site

Gil Scott Heron – I’m New Here : Tracklisting :

1. On Coming From A Broken Home (Pt. 1)
2. Me And The Devil
3. I’m New Here
4. Your Soul And Mine
5. Parents (Interlude)
6. I’ll Take Care Of You
7. Being Blessed (interlude)
8. Where Did The Night Go
9. I Was Guided (Interlude)
10. New York Is Killing Me
11. Certain Things (Interlude)
12. Running
13. The Crutch
14. I’ve Been Me (Interlude)
15. On Coming From A Broken Home (Pt. 2)