Revolutionary Jazz Cover Art: 1965-83: le bouquin, les CDs

Toujours au top, et après l’édition du superbe livre sur le dancehall Jamaïcain, Soul Jazz et Gilles Peterson proposent de (re)découvrir les pochettes de disques les plus marquantes du jazz militant des années 1970, etho-jazz et autre Great Black Music revendicatrice…

Le boss du label Soul Jazz Records, Stuart Barker, s’associe au grand manitou UK Gilles Peterson pour compiler au sein d’un fabuleux bouquin et un double CD, le meilleur de l’expression artistique seventies via les vinyl sleeves qui les ont marqué, bluffé ou établissant un lien direct, politique, social ou artistique entre un courant musical à part (le jazz militant des années 1970, l’etho-jazz et la Great Black Music revendicatrice) et les aspiration d’une époque, liant Etats-Unis et Afrique, voire proche de l’afrocentrisme, de luttes politiques ou spirituelles. Un must à sortir ce lundi 23 novembre, à se procurer d’urgence.

Soul Jazz Records – Exclusive Playlist pour 90bpm

Extrait du dossier de presse:

« Freedom Rhythm & Sound » rassemble une collection unique de pochettes et musiques révolutionnaires de Jazz des années 70, période pendant laquelle politique Martin Luther King, Malcolm X ont ouvert une nouvelle voie aux les artistes afro américains. Loin du grand public, et bien avant que la culture D-I-Y et le punk ne prennent leur essor dans les années 70, Sun Ra, the Art Ensemble of Chicago, Mary Lou Williams et beaucoup assument pour la première fois leur indépendance en produisant, publiant, et distribuant eux-mêmes leurs œuvres.

Tous ces artistes ont ainsi vu dans leur musique un mode d’expression culturel mais aussi par définition politique – le lien entre ce jazz révolutionnaire, la lutte pour les droits civiques et le mouvement Black Power apparaît comme une évidence.

Trente ans plus tard, ces œuvres apportent une réflexion saisissante de cette prise d’indépendance artistique, culturelle, et économique. Edités en très petite quantité (parfois à moins de 500 copies), ces pochettes « self-made » ont une importance historique aussi importante que la culture D-I-Y (Do It Yourself) pour le punk.

Revolutionary Jazz Cover Art: 1965-83 : Tracklisting

CD1
1. Oliver Lake – Africa (10.48)
2. Stanton Davis’ Ghetto / Mysticism – Space-A-Nova (4.38)
3. Steve Colson & The Unity Troupe – Lateen (8.13)
4. Mary Lou Williams – Miss D.D. (2.27)
5. Joe Henderson – Foregone Conclusion (4.55)
6. Art Ensemble of Chicago – Old Time Religion (7.37)
7. Philip Cohran and the Artistic Heritage Ensemble – The African Look (3.32)
8. Gary Bartz Ntu Troop – Drinking Song (5.14)
9. Pheeroan ak Laff – 3 In 1 (6.19)
10. The Hastings Street Jazz Experience – Yes Lord (5.01)
11. Gato Barbieri & Dollar Brand – Eighty First Street (8.37)
12. Ralph Thomas – Big Spliff (5.54)

CD2
1. Archie Shepp – Attica Blues (4.47)
2. Horace Tapscott and the Pan Afrikan Peoples Arkestra – Peyote Song No. III (7.07)
3. Sun Ra and his Outer Space Arkestra – Nuclear War (7.42)
4. Joe McPhee and John Snyder – Shadow Sculptures (3.35)
5. Errol Parker – Street Ends (8.10)
6. Amina Claudine Myers – 3/4’s of 4/4 (5.13)
7. The Pharaohs – Freedom Road (5.51)
8. Edward Larry Gordon – All Pervading (2.32)
9. Michael White – The Blessing Song (6.02)
10. Roy Brooks and the Artistic Truth – Black Survival (2.25)
11. The Lloyd McNeill Quartet – Dig Where Dat’s At (3.34)