On en parle depuis quelques années dans la scène Punk/Hardcore, les Canadien Fucked Up confirment tout le bien que l’on pense d’eux avec un excellent nouvel album, The Chemistry of Common Life. Entre chaos, expérimentations (avec synthés !) et autres bizarreries… Et pas fluo pour un sou.

Deuxième round pour Fucked Up

Fucked Up, groupe de Toronto formé en 2001, est l’une des rares formations de la nouvelle scène punk hardcore, avec les britanniques Gallows, à avoir fait parlé de lui sur MTV ou dans la presse rock traditionnelle. Lorsqu’en 2006 le premier album du groupe sort, Hidden World, le groupe a déjà une petite réputation : il a composé quelques brulots anti-flics, affiche clairement ses couleurs anarchistes (affiches de la guerre d’Espagne)… Mais aussi quelques provocations dans des interviews qui laissent croire que le chanteur (« Pink Eyes ») a un certain penchant pour l’occultisme nazi… En réalité, le groupe met rapidement ces aspects de coté pour s’imposer en tant qu’une des formations les plus intéressantes de la scène punk.

Groupe banni de MTV Canada (les fans ayant saccagé le plateau TV), Fucked Up surprend en copinant avec diverses personnalités de la scène Indie Rock… Ou en improvisant un bœuf avec Moby ! (Voir notre vidéo de la semaine dernière).

En cette fin d’année sort The Chemistry of Common Life, le deuxieme LP du crew. Déroutant, mélodique, entre punk, indie rock, électro et hardcore, il fait le plein de superlatifs outre atlantique, ou on compare cet album à la créativité des Pixies ! Punk-attitude oblige, Fucked Up s’offre même le luxe de se passer d’un site web et d’un Myspace…

http://lookingforgold.blogspot.com/

Tracklist :

  1. "Son the Father" – 6:32
  2. "Magic Word" – 3:21
  3. "Golden Seal" – 3:35
  4. "Days of Last" – 4:31
  5. "Crooked Head" – 5:55
  6. "No Epiphany" – 4:19
  7. "Black Albino Bones" – 4:14
  8. "Royal Swan" – 4:49
  9. "Twice Born" – 4:26
 10. "Looking for God" – 3:15
 11. "The Chemistry of Common Life" – 7:23

Video : Fucked Up and Moby / Blitzkrieg Bop (Ramones cover- live in New York)

Share This