Du nouveau dans la galaxie Warp: Gang Gang Dance

Après le trio Pivot, les nouveaux arrivés s’appellent Gang Gang Dance. Bidouillages primitifs, improvisations électro-noisy et chants farfelus, les new-yorkais font, avec leur Saint Dymphna, dans l’expérimental, bien que plus accessible que par le passé. Et retour au passage sur l’actu avec Flying Lotus et Squarepusher.

Gang Gang Dance a tout de même quatre LP et deux EP au compteur. Pas des petits nouveaux donc. Il aura juste fallu quelques années, pas mal d’expériences artisanes et engagées, conceptuelles et bruitistes et beaucoup de concerts (notamment aux côtés de Sonic Youth, TV On The Radio, Animal Collective, Spank Rock ou Massive Attack) pour que le groupe s’impose et sorte de sa niche under de Brooklyn pour frapper au grand jour de ses productions mondialistes alternatives.

 
Un quatrième album sort donc ce 21 octobre chez Warp, Saint Dymphna, du nom de la patronne des malades mentaux. Bonheur de la mixture élégiaque, GGD s’éclate à nous malaxer les tympans de son trip-hop-punk-électro trituré. C’est un peu le référentiel fin seventies, début eighties qui revient, comme si Byrne et ses Talking Heads expérimentant l’Afrique et le Brésil avait rencontré Spank Rock. Gang Gang Dance a tout pour plaire. On espère que vous y serez.
 
 
Sinon on oublie pas que le concours de remix du titre de Radiohead Reckoner est toujours en cours et s’achevera d’ici quelques jours. Flying Lotus, comme Diplo ou James Holden avait alors proposé son remix, que vous pouvez écouter ici.
 
Enfin, on vous en parlait il y a quelques semaines, voilà qu’arrive dans les bacs le nouveaux Squarepusher. Toujours un événement, cet LP s’annonce plus organique et influencé rock que ses prédécesseurs. Des propos du bassiste-bruitiste lui-même : « Cet album est parti d’un rêve éveillé : celui d’assister au concert d’un magnifique groupe de rock complétement fou ».
On le croît. En attendant, pour plus de précisions sur cet album, penchez-vous sur notre news dédiée à Squarepusher.