<div align="justify"">Sole est certainement le personnage de la ""galaxie Anticon "" qui suscite le plus de débat: célèbre pour ses partis pris artistique

Rainbow Arabia, guerilla électro désertique made in L.A

Rythmiques noisy sur un tapis d’orient, Rainbow Arabia a tout pour titiller les oreilles des adeptes d’une sono mondiale en plein renouvellement électro. Le couple californien fait dans le cri, la rafale de derbouka et la bass drum triste et ensoleillée.

Rainbow Arabia caractérise bien ce que la musique peut être aujourd’hui : difficilement classifiable. En 2008 les machines sont partout et permettent semble-t-il à des artistes de s’exprimer à travers quantité d’influences, et d’interfaces. Le couple californien Danny et Tiffany Preston (mariés à la ville) navigue entre beat saccadé, derbouka spatiales, relents arabisant digérés à la sauce punk-arty. Sorti chez Manimal Vinyl cet été (Bat For Lashes, Magick Daggers, Appolo Heights…) le Basta Ep propose un petit corpus de tracks élancées, chargées en cris sauvages, où les drums sont comme des rafales de kalash et les cris de Tiffany des appels à la transe désertique. Leur premier album devrait paraître en fin d’année, voire début d’année prochaine. Prêt à parier qu’on va en entendre parler d’ici peu.

 
En attendant, 90bpm vous propose en écoute un des titres extrait de The Basta EP :