Le carton retro-soul venue d’Angleterre: ces filles d’à côté

Depuis le succès planétaire rencontré par Amy Winehouse, l’Angleterre n’arrête plus d’engrosser avec régularité de jeunes chanteuses soul-jazz de talent. Soul dimension, avec Duffy, Adele ou encore The Herbaliser. Zoom.

On vous diffusait la vidéo de la jeune Adele, Cold Shoulder, il y a quelques jours. Née en 1988, soit à peine 20 ans, la jeune londonienne dévore les charts outre-manche avec son disque 19 et risque bien vite de se hisser au rang atteint par sa consœur Duffy, qui a connu le succès il y a peu avec un album, Rockferry, couronné lui aussi de succès.

 
Alors oui, Amy Winehouse aurait ouvert une voie, facilitant la médiatisation d’une musique soul peu à la mode il y a encore quelques temps. Le constat est encore plus flagrant lorsque on écoute le dernier The Herbaliser, Same As It Never Was, à sortir à la fin de ce mois de mai. Le disque du combo londonien s’enrichit cette fois-ci d’un élégant brin de voix soul-funk, celui de la miss Jessica Darling, elle aussi toute jeune au coffre plus que dynamique.
 
Les propos d’Ollie Teeba, de The Herbaliser, qui nous a accordé une interview il y a peu confirme la tendance, celui-ci nous déclarait ainsi qu’ « une orientation soul donné à l’album permet de profiter d’une vague radiophonique, en Angleterre et dans le monde, cette vague retro-soul de qualité ».
 
Et ce n’est pas Sharon Jones, ses Dap Kings ou The Sweet Vandals qui diront le contraire. Soul dimension, for a new direction. Reste à voir les carrières de ces demoiselles sur la durée…
 
L’interview de The Herbaliser et de Jessica Darling sera en ligne dans quelques jours.