Joe Gibbs, quand disparaît une légende du reggae

L?un des plus grands producteurs de l?histoire de la musique jamaïquaine, au même titre que des Lee Perry, King Tubby ou Glenn Brown, s?est éteint à l?âge de 65 ans. RIP Gibbo.

Ce jeudi 21 février 2008 Joe Gibbs est décédé à l’âge de 65 ans d’une crise cardiaque. C’est un nouveau poids lourd de la musique de l’île la plus productive de l’histoire de la musique qui quitte la scène. Joe « Gibbo » Gibbs, aka Joel Gibson, était en effet l’un des producteurs les plus talentueux en Jamaïque de la fin des années 1960 aux années 1990. Un hitman, producteur de hits. Aux côtés d’Errol Thompson, de Winston ‘Niney’ Holness ou en solo, Gibbo à traversé toutes les époques avec succès (rocksteady, roots, dub, early-digital…) tout en révélant au grand jour certains des plus grands artistes et chanteurs de l’île.
Du Two Seven Clash de Culture au Uptown Top Ranking d’ Althea & Donna pour les succès internationaux, ou aux côtés de Peter Tosh, Dennis Brown, Big Youth, The Heptones ou Frankie Paul pour les hits single, Joe Gibbs aura allié pendant plus de 30 ans savoir-faire d’ingénieur, stratégie et finesse commerciale si importante dans l’industrie musicale à Kingston et –grand dieu- puissance de feu des riddims, force musicale et éclair de génie aux bons moments. Un grand Monsieur s’est éteint, le reggae est triste.

Various Artists - Reggae Masterpiece Vol#1