Même si la question raciale aux États-Unis a toujours été au centre des débats du hip hop américains, les événements de Ferguson puis de Baltimore ont évidemment ravivé les plumes. Même si l’album était réalisé bien avant, mais déjà inspiré par de précédents drames, c’est dans ce contexte que « Words Paints Pictures » de Rapper Big Pooh était sorti en mars chez Mello Music Group.

Alors, les thèmes de l’identité noire de l’opus résonnaient encore plus dans les consciences. Quelques mois plus tard, nul doute que les événements qui ont secoués le pays en début d’année ont influencé la réalisation du clip de « Stop » révélé il y a deux jours.

La vidéo nous montre le rappeur et ses potes se faire contrôler par un policier. Immédiatement, les pires images défilent dans leur esprit : les photos de victimes d’incidents avec la police et aussi la fameuse vidéo du drame de North Charleston en Caroline du Nord où un policier avait abattu un homme noir de huit balles dans le dos. A l’arrivée, la bande de potes s’en tirent avec un simple avertissement. Comme quoi tout n’est pas si sombre…

Coté production du morceau (et de l’album), on retrouve Appolo Brown, égérie du label de Tuscon et mentor pour les jeunes pouces de l’écurie.

L’album « Words Paint Pictures » est toujours disponible

RAPPER BIG POOH : STOP

Share This