Chicago et Detroit sont des villes du Midwest des États-Unis qui ont connu des parcours à peu près similaires avec l’essor industriel au début du 20ème siècle et les migrations de la communauté afro-américaine au fil des années. Et puis, il y a eu aussi la récession économique qui a beaucoup plus affecté Detroit (alors que Chicago a redressé la tête). C’est dans ce contexte que Apollo Brown (36 ans), Verbal Kent (38 ans) et Red Pill (29 ans) ont grandi et évolué jusque là. Forcément, le hip hop qu’ils pratiquent n’est pas enclin à la joie et à l’amusement. Il n’est que le simple récit de la réalité, de leur réalité.

De l’ombre nait aussi bien des monstres que des héros sombres. Gotham City a bien son Batman après tout. Dire la vérité est déjà un acte héroïque, la coucher sur papier et la porter en musique est un acte de foi. Et comme ils sont loin d’avoir la belle mèche blonde de Steve Rogers, les 3 compères nous apparaissent alors comme des « Ugly Heroes », les héros du quotidien qui se lèvent tôt et qui font fonctionner le monde pour pas grand chose.

 

UGLY HEROES : DANS LA CONTINUITÉ

 

Le premier album éponyme du groupe en 2013 parlait déjà de ces « cols bleus » dont ils ont sûrement fait partie à un moment de leur vie, au même titre que leurs familles et leurs proches.  On y retrouvait déjà le récits de leurs combats du quotidien. Après un EP sorti l’année suivante, chacun avait repris son chemin solo mais désormais sous l’étendard du label historique d’Apollo Brown : Mello Music Group. Ainsi, Red Pill a continué à s’attaquer à l’establishment sur son album « Look What This World Did To Us », Verbal Kent s’est amusé avec « Sound Of The Weapon » et « Anesthesia », et Apollo Brown a assouvi sa boulimie de musique avec des projets en collaboration avec Planet Asia, Rass Kass ou encore Big Pooh.

On ne va pas se mentir, le LP « Everything In Between », disponible depuis quelques jours, n’a rien de révolutionnaire. La prod est bien sûr assurée par Apollo Brown dont le son est devenu académique avec un beat marqué et des samples de jazz, de soul ou de rock bien choisis et laissés presque dans la poussière d’origine. Les thèmes des MCs Red Pill et Verbal Kent restent les mêmes (car le combat n’est jamais fini) mais leur flamme reste bien présente.

Alors la question se pose : à quoi sert ce nouvel opus ? Et bien malgré tout, il est au combien d’actualité ce disque. A l’aube d’un changement de Présidence aux US, des types comme Donald Trump symbolisent tout ce que peuvent haïr les Ugly Heroes. Ce mélange entre populisme, racisme et argent ne pouvait que les inspirer sur notamment « The World ». De plus, à force de creuser dans les ténèbres, on y trouve de l’espoir, celui que l’on trouve en chacun de nous, dans son cœur et dans son âme, avec le socle de la famille, des vrais amis et la fierté de son histoire et de ses origines (« Place Called Home »). C’est aussi le maitre-mot de « Heart Attack » sur lequel Verbal Kent fait valoir son expérience en tant qu’ainé de la bande et nous invite à ne jamais lâcher l’affaire. Car la solution est en nous (« Soul Searching ») et ce sont les actions du présent qui feront l’avenir. Si l’album pose beaucoup de questions sur notre devenir, il nous en délivre néanmoins les bases de réflexion et le guide éthique pour y répondre.

Oui « Everything In Between » ne révolutionne rien mais les Ugly Heroes ne se pervertissent pas et font ce qu’ils font de mieux. S’ils concèdent que le disque ne fera que satisfaire leur fan base, nous on ne peut que conseiller à tous les autres de monter dans le train sans être obligés d’écouter les précédentes productions.

 

 

L’album « Everything In Between » est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légales et aussi sur le Bandcamp de Mello Music Group

 

UGLY HEROES : DANS LA CONTINUITÉ

TRACKLISTING :

01. Today Right Now
02. Daisies
03. This World
04. Notions
05. Peace Of Mind
06. Choir Practice
07. Place Called Home
08. Can’t Win For Losin’
09. Roles
10. Heart Attack
11. Force Fed
12. Soul Searching
13. Unforgiven
14. Fair Weather

Mello Music Group – Juin 2016

 

 

Share This