Sans se la raconter, DAMN RIGHT a été un des premiers, voire le premier, à mettre la lumière sur le projet LARAGE DAMIANI
Alors, comme les deux gars reviennent pour un second round, la cloche a sonné pour en reparler à nouveau…

 

« Dans un monde dévasté par les samplers, tous les disques de soul, de jazz ou de funk, toutes les bandes-originales, tous les compositeurs, même les plus obscurs, ont été pillés jusqu’à la dernière note, vidé du plus petit de leurs arrangements. Au delà de la quête de la boucle inédite, les forces juridiques ont mis le business en coupe réglée, instaurant un programme “sample contre dollars” à l’usage exclusif des producteurs les plus aisés. Les forcenés jouent tout de même de la lame dans le vinyle, tordent, retournent et concassent leur prise pour la rendre méconnaissable ; les moins inspirés s’essaient à la composition et touchent avec amertume les limites de leur talent…

 

S’adapter ou mourir, Larage et Damiani ont opté pour une troisième voie.

 

Sa plume, Faf Larage l’a affûtée à l’écoute des grands maîtres New-Yorkais puis aguerrie par une pratique intensive depuis plus de vingt-cinq ans. Une plume à plusieurs positions, qui peut se nourrir exclusivement d’encre noir s’il s’agit de creuser un sillon grave, mais capable de s’affiner pour détailler un story-telling cinématographique. Une plume riche de calligraphie pour aborder des thèmes personnels, qui devient fat-cap pour aller tagger des vannes et de l’humour grinçant sur plusieurs mesures.
Entré au Conservatoire à l’adolescence pour en sortir avec la médaille d’or, compositeur aussi à l’aise avec la soul de Barry White que les scores d’Alan Silvestri ou les concertos de Rachmaninov, Sébastien Damiani est de cette génération de musiciens qui n’a pas grandit en voyant dans le hip hop une sous -musique à regarder avec dédain. Les breaks magnétiques, les boucles entêtantes et le flow des MC’s foudroyants l’ont absorbé  depuis les 90’s.

 

LARAGE DAMIANI : EXTENDED PLAY II

Née durant la genèse des albums d’IAM, Arts Martiens et …IAM (Dernier Coup d’Eclat, Renaissance, Pain Au Chocolat, Habitude ou encore Si J’avais Vingt Ans portent leur sceau créatif), leur collaboration, déjà éprouvée en 2015 sur Extended Play, se poursuit ici avec Extended Play II. Le principe fondateur de leur duo reste le même : fusionner leurs sciences de rapper-beatmaker et de compositeur pour forger à nouveau une matière sonore exploitable. Plutôt que d’aller racler le peu d’or resté dans le fond les sillons des grands enregistrements des années 70, Larage & Damiani ont créé leur propre gisement, composé et joué leurs partitions pour ensuite en assurer eux-mêmes l’exploitation. Des partitions striées d’abondantes veines de soul, d’orchestrations de cordes, de cascades de cuivres, de climats cinématographiques hérités des horizons sans fin de Morricone, des vestes en cuir étriquées de la Blaxploitation, des claviers 80’s des séries B de John Carpenter, des poursuites en voitures de Lalo Schiffrin.

L’Orchestre d’Avignon, Le Rat Luciano ou encore Shurik’n sont les guest-stars de luxe de ce hip hop hybride certifié authentique, qui mixe orchestrations, composition, beatmaking, sampling à partir d’éléments puisé dans une mine musicale 100 % inédite.

Second round d’un trilogie qui s’achèvera par un album, Extended Play II assoit le concept du duo avant le dernier chapitre. Celui qui déliera les intrigues des épisodes précédents et livrera un final mémorable… »

 

Sortie en digital le 03/06/15.

Sois présent…

 

LARAGE DAMIANI : EXTENDED PLAY II

 

Share This