Ceux qui l’avaient capté lorsqu’il habitait Paris et qu’il faisait grand bien à ses clubs, le savent : Lucy en live, ça n’est jamais décevant. Donc, lorsqu’une des matières les plus grises de la techno contemporaine s’installe derrière des machines, ça ne peut être que pensif et pensé. Pour preuve, ce set de plus de deux heures du boss du label Stroboscopic Artefacts (Xhin, Dadub, Kangding Ray, Perc…) à la Boiler Room qui vous donnera un avant-gout de son passage à la Signal du 26 avril au Glazart.

Share This