LE TITRE INTRODUIT SURTOUT LE PROCHAIN ALBUM « LUNDI MÉCHANT ».

 

 

Alors que le film « Petit Pays » inspiré de son livre primé (notamment Prix Goncourt des Lycéens en 2016) sort enfin en salle aujourd’hui après un report dû à la crise sanitaire, Gaël Faye en profite pour nous rappeler qu’il fait aussi de la musique. Même si elle a beaucoup évolué depuis l’époque de Milk Coffee & Sugar, l’artiste a su nous accrocher en multipliant les formes d’expression de sa poésie et de ses messages conscients.

Son deuxième album solo « Lundi Méchant » est donc désormais en marche pour nous être dévoilé le 6 novembre prochain, après les 2 derniers et excellents EP que sont « Rythmes et Botanique » et « Des Fleurs ». Le titre « Respire » en est l’introduction et à l’instar de l’opus, contient un sentiment de liberté. Alors que « Lundi Méchant » désigne la pratique d’aller faire la fête le lundi soir en Afrique sous l’impulsion de soirées à Bwiza au Rwanda, « Respire » nous invite à lâcher prise et à prendre ce temps nécessaire pour ne pas succomber à l’étau du quotidien. Le titre prend évidemment une double connotation à un moment où la respiration est « régie » par un virus dont nous n’avons pas encore trouvé le remède. Mais il laisse aussi la porte ouverte à l’espoir d’un monde meilleur, dans tous les sens du terme.

Concernant l’album, nous savons d’ores et déjà que la liste des invités s’étoffera de la présence de l’éternel Harry Belafonte et de la femme politique Christiane Taubira, qui avait cité sa chanson « Irruption » dans son propre livre « Baroque Sarabande ». Une sorte de retour à l’envoyeur.

 

L’album « Lundi Méchant » est déjà en précommande sur plusieurs plateformes digitales.