LES DEUX COMPÈRES DE LONGUE DATE REPRENNENT LEURS AFFAIRES AVEC UN NOUVEAU CLIP À DOUBLE SIGNIFICATION.

 

 

C’est au pied de l’œuvre murale de l’artiste Jeks et qui est dédiée à Outkast à Atlanta (dont le modèle est une photographie de Jonathan Mannion) qu’on retrouve Big Boi et de Sleepy Brown pour le clip de « Can’t Sleep ». Pour rappel, le duo s’était déjà illustré sous cette nouvelle bannière en septembre 2019 avec « Intentions ».

Les deux protagonistes, vieux compagnons de route, avaient lancé une dynamique vers une collaboration sur long format l’année dernière. Mais depuis, 8 mois se sont passés dont 3 ou 4 avec le Covid-19 comme chape de plomb. Ce qui a perturbé leurs plans au point de ne dégainer le deuxième extrait qu’à l’instant. D’ailleurs, à date, nous savons que l’album s’appellera « Big Sleepover » mais nous n’avons pas encore de date de sortie. La dynamique reprend mais, sauf grande surprise, on pourrait ne voir le disque qu’à la rentrée.

En attendant, on a droit à une atmosphère qui était en vogue dans les années 90. Tout d’abord l’association rap et chant et ensuite les images remplies de jeunes femmes bien dévêtues. Pourtant, si Big Boi et Sleepy Brown semblent apprécier les attributs de leurs convives, les paroles de la chanson traite pourtant de l’hypersexualisation de notre époque et des jeunes livrés à eux-mêmes sur les réseaux.

On trouve que la moitié de Outkast a réalisé des productions assez inégales ces dernières années mais il reste une figure du rap, surtout à Atlanta. Son association avec Sleepy Brown ne peut être que bénéfique, d’autant plus que leur son a de légères influences d’antan.

 

Le single « Can’t Sleep » se trouve sur les plateformes d’usage.