C’EST PARTI POUR L’ÈRE DE LA BLACK SOPRANO FAMILY DE BENNY THE BUTCHER & CO.

 

 

L’été dernier, le groupe Hasbro rachetait Entertainment One pour acquérir des licences de jouets afin de toucher un public plus large. Un drôle de hasard voulait que dans le deal, Hasbro récupère l’activité musicale avec la filiale E1 Music, propriétaire du label Death Row depuis 2013. Au delà de cette anecdote, E1 poursuit donc ses activités dans l’industrie de la musique et a fait une belle prise il y a quelques semaines en signant un partenariat avec Black Soprano Family (BSF), le label de Benny The Butcher.

Le boucher fait bien-sûr partie du trio magique de Griselda mais le label de Buffalo est surtout l’œuvre de Westside Gunn. Benny a aidé à faire grandir le label, il a aussi bénéficié de son aura jusqu’au climax l’année dernière avec le deal de distribution et de promotion passé avec le tout puissant Roc Nation. Mais depuis un peu moins de 10 ans, il possède sa propre maison de disques qu’il a toujours cherché à développer. Aux côtés de Westside Gunn et de Conway, le rappeur a beaucoup appris des règles du game et se sentait prêt pour lancer définitivement son projet.

Grâce à E1, BSF va pouvoir mettre en avant de nouveaux rappeurs qui pourront venir d’un peu partout pourvu qu’ils représentent la rue. Benny The Butcher veut en effet continuer dans le son le plus poussiéreux qui soit. Concrètement, cela commencera par un premier EP « Gangsta Grillz » en juin, porté tout logiquement par DJ Drama (auteur de l’album du même nom il y a 13 ans). Suivront ensuite une longue liste de projets dont un nouvel album solo produit par Hit Boy. Ce que l’on sait, c’est que Benny sera aux manettes de A à Z en tant que responsable de la production de BSF, un peu comme l’est Westside Gunn pour Griselda.

Pour inaugurer le partenariat avec Entertainment One, on a droit aux deux premiers morceaux « Da Mob » (produit par DJ Shay) et « Quarantine » (produit par Chup The Producer) dont les clips sont assemblés en fil indienne. Il s’agit de tracks qui sortent vraiment du four puisque le premier avait été crée le jour de la signature du deal en guise de chant de gloire et le second traite de la situation que nous vivons tous en ce moment. Aux cotés de Benny The Butcher, on trouve les deux premiers artistes de BSF : Rick Hyde et Heem. Le premier est un petit jeune qui a fait ses gammes avec Benny et aussi Conway. Le second est un pur produit de la rue et a des milliers d’histoires à raconter. Les gars parfaits pour commencer l’aventure.