UNE AMBIANCE QUI FAIT ÉCHO À LA SITUATION D’ENFERMEMENT QUE NOUS VIVONS TOUS.

 

 

A la vue de cette vidéo, on pourrait croire que Blu Samu a pété un câble en se rasant le crâne après un confinement trop long. En réalité, elle l’avait fait une semaine avec le lockdown, peut-être par anticipation, on ne saura jamais. Par contre, c’est peut-être en vue de l’éloignement avec ses musiciens qui allait se profiler que la rappeuse avait décidé de tourner ce clip de « L’Apache » juste avant. La vidéo avait en effet été tournée en 24h chrono.

« L’Apache » est un des premiers morceaux de l’artiste, écrit il y a fort longtemps dit-elle. A une époque où elle chantait encore. C’est donc dans l’environnement exigu d’un appartement qu’elle a placé ses musiciens pour interpréter le morceau. Elle seule s’autorisant de se déplacer avec son micro mobile. Une profondeur qui vient en contraste avec ce qu’elle a l’habitude de nous démontrer ces derniers temps.

Une ambiance qui fait aussi écho à la situation d’enfermement que nous pouvons tous ressentir en ce moment. Pour elle, la musique étant une thérapie, pouvoir interpréter sa musique est vital.