UN CLIP HAUT EN COULEURS ÉLABORÉ AVEC UNE TECHNIQUE PRESQUE PERDUE.

 

 

Ce clip de « Finishing Touch » est à l’image de la musique de Ash Walker  : une exploration des couleurs qui constituent notre monde. DJ à ses débuts, le londonien est vite passé aux instruments pour se créer lui-même une réalité alternative de ce qu’il pouvait voir ou ressentir. Son nouvel album « Aquamarine », disponible dès le 19 juillet, aura pour cadre les abysses et par la même les profondeurs de nos esprits.

Et pour mieux révéler ces couleurs ou même voir de les recréer, le réalisateur Louis Hvejsel-Bork a utilisé une caméra infrarouge à l’aide d’un nouveau filtre reproduisant l’ancien look de Kodak Aerochrome. Une seule société fabrique ce filtre, qui a été expédié spécialement pour ce projet depuis les États-Unis.

C’est pour dire l’effet ultime qu’a recherché Ash Walker pour nous faire voir et comprendre son monde, en plus que de faire entendre ses messages. Messages relayés aussi par la voix du chanteur Laville qui est pour ainsi dire l’invité exclusif de l’album.

 

« Aquamarine » est en précommande sur l’ensemble des plateformes.