LE DOCUMENTAIRE SERA DISPONIBLE LE 9 AOÛT SUR LA PLATEFORME PRIME VIDEO DE AMAZON.

 

 

Nous sommes beaucoup à avoir suivi l’histoire de Meek Mill l’opposant à la justice américaine. Petit rappel : le rappeur est arrêté en 2008 pour détention de stupéfiants et d’arme à feu. Après 9 mois de prison ferme, il sort et est placé en liberté conditionnelle.

En 2017, Genece E. Brinkley, juge à la cours de Pennsylvanie l’a condamné à 4 ans de prison pour avoir, selon elle, enfreint sa mise à l’épreuve plusieurs fois en se produisant dans des concerts et en participant à une rixe dans le Missouri. Robert Rihmeek Williams, de son vrai nom, n’est pas vraiment un enfant de cœur mais beaucoup d’observateurs avaient jugé la sentence trop lourde et certains ont commencé à mettre en avant le fait qu’il était noir. Rappelons que Brinkley est aussi afro-américaine.

Parmi ses soutiens, Jay Z fût le plus célèbre et l’un des plus actifs pour plaider la cause de Meek Mill, qualifiant la décision de justice de « injuste et brutale », notamment dans les colonnes du New-York Times. Ensemble, ils fonderont le mouvement « REFORM Alliance » qui a pour but de réduire considérablement le nombre de personnes injustement sous le contrôle du système de justice pénale.

Le documentaire « #FreeMeek » racontera ce bras de fer qui dure depuis plus de 10 ans. Il suivra le parcours de Meek et de ses soutiens pour se faire entendre et obtenir une justice égalitaire pour tous. Le film voudra également mettre au grand jour la corruption dans le système judiciaire américain.

Rendez-vous le 9 août sur Prime Video pour le découvrir en intégralité.