MARCOS VALLE N’A PAS SORTI D’ALBUM SOLO DEPUIS 9 ANS. EN JUIN, L’ATTENTE SERA ENFIN TERMINÉE.

 

Avec une carrière commencée en 1963 et une discographie longue comme deux bras, Marcos Valle peut assurer les concerts qu’il veut avec le millier de chansons à son actif. C’est d’ailleurs ce qu’il fait en France en passant au moins deux fois par an au New Morning de Paris. Vénéré en Europe, il n’a pas de mal à nous enchanter avec des projets live exaltants. Mais même avec tout ce bagage, il était peut-être temps pour l’iconique musicien et chanteur brésilien de nous proposer du neuf. Ce sera le cas le 28 juin prochain avec l’album « Sempre », réalisé chez Far Out avec qui il avait déjà sorti quelques uns de ses derniers opus.

Épaulé par de gros calibres comme Alex Malheiros, bassiste du groupe Azimuth, le trompettiste Jesse Sadoc et pionnier Armando Marçal (aka Marçalzinho) aux percussions, Valle nous renverra vers la fin des années 70 et début 80 où il s’était lancé dans un mélange de disco, samba cosmique et jazz funk. On ne sait pas si les fans les plus férus de l’artiste seront d’accord avec nous mais c’est pour nous la meilleure période de son œuvre. Rappelons qu’en 1983 il sortait l’énormissime « Estrelar ».

Sans propulser le premier extrait de l’album « Alma » au rang de ses prédécesseurs, on sent bien l’ambiance de l’époque. Le titre est parfait pour une petite balade sur la plage de Rio au crépuscule. Hâte d’en découvrir plus sur l’album à venir.

 

Malheureusement, son concert du 7 juin au New Morning est déjà complet.

 

Précommandez l’album « Sempre » sur le Bandcamp de Marcos Valle.